QUEL BEAU WEEKEND !

Quel beau weekend nous avons passé à Ostende !

C’est avec le train que Mille Pattes est arrivé à Ostende. Pas de problème pour l’assistance pour monter dans le train, Tout a bien fonctionné, le personnel de la SNCB a bien fait son travail et nous n’avons pas eu de retard ! Arrivés à la gare vers 12 h nous sommes allés déposer nos bagages à l’auberge qui se situe à +ou- 800 mètres. Les chambres étant disponibles à partir de 15h nous avons été nous désaltérer sur une terrasse et nous balader sur la nouvelle estacade. Retour ensuite vers l’auberge pour prendre possession de nos chambres et ensuite prendre notre souper. Après le repas, petite balade digestive  sur la digue. La soirée n’étant pas finie nous avons profité du bar de l’auberge pour boire un dernier verre et pour certains de jouer au Scrabble. Mais qui a gagné ? Tout le monde ayant bien dormi, nous avons commencé la journée du samedi par louer 2 cuistax pour une heure. Pour certains, c’était une première ! A cause du vent il a fallu pédaler double, heureusement pour le retour nous avions le vent dans le dos…ouf ! L’après midi, nous nous sommes rendus à l’arrêt du tram pour aller à Mariakerke pour aller au rendez vous des tiralos. Force est de constater que les trams ne sont pas accessibles partout sur la côte. Après avoir laissé passé 5 trams qui n’étaient pas accessibles au départ de l’arrêt Marie-Joséplein, Gloria et moi (toutes les deux en chaise électrique) avons préféré y aller par nos propres moyens laissant Emma et les autres enfin monter dans le tram suivant. Dominique Fauconnier étant venu avec son tricycle était déjà bien avant nous au lieu de prêts des tiralos. Ce déplacement en valait la chandelle car le reste de l’après midi était tout simplement magique. Non seulement nous avions le soleil avec nous mais en plus grâce à toute l’équipe (2 personnes non voyante, Anakin 12 ans et 8 autres « valides ») nous avons pu aller au plus près de la mer. Quel confort sur le tiralo. Gloria l’a comparé à un transat et …c’est tout à fait exact ! Nous étions 4 personnes à profiter des tiralos. Deux heures de pur bonheur ! Le retour à l’auberge pour aller souper s’est fait à la marche. Le soir, mis à part un noyau dur, tout monde était content d’aller retrouver son lit.
Dimanche matin il fallait déjà penser à défaire son lit car nous devions avoir quitté les chambres pour 10h. Pas de problème pour aller déposer nos bagages à la consigne de l’auberge. Nous nous sommes tous rendus à l’embarcadère au port afin d’en faire la traversée. Passés de l’autre côté et après 200 mètres on a pu admirer le côté encore naturel de la plage et des dunes. Ici pas de foules, pas de magasins. A 12h il fallait déjà reprendre le bateau pour  le diner à l’auberge. Dans le quartier il y avait un concours d’automates dont certains étaient vraiment magnifiques. Un peu de jeux de plage pour terminer le weekend avec le jeu apporté par Michèle et Léon. Ce jeu s’appelle le mölkky. C’est une sorte de jeu de quilles. Ici voyant et non voyant jouaient ensemble. Mais au fait… où étaient les personnes handicapées ? En tous les cas pas dans ce groupe car nous étions tous égaux chacun aidant l’autre d’une manière ou d’une autre ! 17 heures…déjà l’heure de prendre un dernier verre et d’aller prendre nos bagages. Direction la gare. On embarque tous et tout (vélo de mon papa, tricycle de Dominique, chaise manuelle) cela fait pas mal de remue ménage dans notre wagon. Le train démarre à 18h40. On ferme les yeux et on savoure nos souvenirs.

Merci à tous pour ces beaux moments.

Bernadette

 

Commentaires

  • Quel merveilleux week-end avec 15 zozos + mille-pattes + dix mille coups de pouce + cent mille battements de coeurs à l'unisson ! "Mille pattes" c'est, comme le dit si bien Bernadette : une bande de copains qui ne connaissent aucune différence : du plus jeune au plus sage, du plus roulant au plus roublard, du moins voyant au plus visible, du plus secret au plus bavard on est chacun la béquille de l'autre, aucun n'est totalement sain d'esprit mais nul n'est handicapé du partage !!! Natalie

Les commentaires sont fermés.