• EXTRAIT DE LA NEWSLETTER DE LA REGIONALE NATAGORA MARQUISAT DE FRANCHIMONT

     

     

    Découvrez et recensez les oiseaux de votre jardin !

    Depuis 2004, Natagora organise le recensement des oiseaux de jardin le 1er week-end de février.

    Rendez-vous donc ces 1er et 2 février.

    Grâce aux observations fournies par les dizaines de milliers de participants, des informations fort intéressantes sur les changements qui affectent ces populations d'oiseaux peuvent être mis en évidence.

    Pour vous, c'est une occasion unique d'apprendre à reconnaître les oiseaux qui visitent vos jardins mais aussi d'en savoir plus sur leur mode de vie.

     

    Plus votre jardin est naturel et diversifié, plus vous pourrez y rencontrer d'espèces. Certains participants à l'opération en ont dénombré jusqu'à 30

     

    Participez, c'est très simple !

    1. Observez les oiseaux de votre jardin au moins une heure sur le week-end.
Si vous observez à plusieurs moments de la journée, ou un peu le samedi et un peu le dimanche, vous aurez plus de chance d'observer des espèces différentes.


    2. Identifiez les oiseaux de votre jardin grâce à la page décrivantles oiseaux de vos jardins.


    3. Pour chaque espèce identifiée, notez le nombre maximum d'oiseaux que vous avez observé en même temps. Une liste des espèces les plus fréquemment rencontrées est disponible en téléchargement.

    4.Renseignez vos observations directement sur notre site :

    http://www.natagora.be/oiseaux/index.php?id=793

     

    Participez, des richesses insoupçonnées vous attendent au jardin !

     

        Nous connaissons bien les mésanges charbonnières et bleues qui occupent les nichoirs de nos jardins. Et nous pensons les retrouver à nos mangeoires en hiver. Mais elles sont alors accompagnées d’individus venus parfois de très loin. Un enseignement qui vient du recensement hivernal des oiseaux de jardin.

     

    Sept espèces de mésanges peuvent être observées dans les jardins: charbonnière, bleue, nonnette, à longue queue, noire, huppée et boréale. Parmi celles-ci, la mésange charbonnière et la mésange bleue sont de loin les plus fréquentes et les plus connues. Certaines sont plus discrètes, comme la mésange huppée, qui s’éloigne peu des forêts de conifères, ou la mésange boréale qui n’adore pas les centres urbains, leur préférant les vallées humides.

     

    Ces mésanges sont visibles toute l’année et certaines d’entre elles sont certainement fort sédentaires. On pourrait aussi penser que les charbonnières et bleues qui occupent nos nichoirs en été sont les mêmes que celles qui visitent les mangeoires en hiver, et c’est probablement en partie vrai. Mais seulement en partie…

     

    En effet, de nombreuses mésanges migrent à travers nos contrées, lors de la migration postnuptiale qui a lieu en automne. Celle-ci pousse les oiseaux vers le sud après la saison de reproduction. Ces dernières années, le phénomène semble s’être amplifié et, à l’automne 2012, des nombres exceptionnels de mésanges bleues et charbonnières ont été détectés lors du passage migratoire.

     

    Nous savons aujourd’hui qu’il ne s’agit pas de déplacements locaux mais que cela se passe à large échelle sur le continent européen. Ainsi des millions de mésanges bleues ont été observées dans le sud de la Scandinavie fin septembre 2012, traversant la mer Baltique vers le sud. En Belgique également, les observateurs ont été ébahis par la taille des vagues migratoires de mésanges. Le contrôle d’oiseaux bagués a permis de déterminer l’origine de certains individus, et de remarquer qu’ils venaient parfois de fort loin: Lituanie, Lettonie, Russie… Ces petits oiseaux ont donc parcouru plus de 2000 km pour venir chez nous. Mais la question restait ouverte de savoir s’ils passaient l’hiver chez nous.

     

    Les résultats du recensement annuel des oiseaux de jardin montrent que c’est hautement probable. En effet, en février 2013, quelques mois donc après ces vagues de migration inhabituelles, il y avait 22 % de mésange bleues et 28 % de mésanges charbonnières en plus dans les jardins par rapport à février 2012. Ces chiffres renseignés par les participants ont été supérieurs à tous ceux enregistrés depuis 2004.

     

    On peut donc conclure qu’une partie de ces oiseaux venus de contrées lointaines passent l’hiver chez nous, où ils côtoient nos mésanges locales. Il est également intéressant de constater qu’aider les mésanges dans nos jardins aura des répercussions sur les populations de pays fort éloignés, lorsque les migratrices retourneront au bercail. Qu’en sera-t-il cet hiver?  Les chiffres du prochain recensement permettront d’affiner ces constatations.

     

    Ces analyses sont rendues possibles grâce aux dizaines de milliers de participants qui prennent part depuis 2004 au recensement des oiseaux de jardin en hiver, organisé chaque année par Natagora le premier week-end de février.

     

     

     

                  Un oiseau tout en couleur!

     

    Savez-vous que le Chardonneret élégant doit son nom scientifique de Carduelis aux chardons dont il mange avec gourmandise les graines ?

    Ne voilà-t-il pas une bonne raison pour gardez quelques chardons dans le fond du jardin ? Se déplaçant souvent en bandes, il apprécie également les aulnes dont il mange les petites graines en compagnie du Tarins des aulnes. Particulièrement lorsque les arbres sont plantés en haie où il peut se réfugier.

    Un petit coup de pouce pour le chardonneret.

    Semez au jardin de grandes plantes à graines comme les centaurées, la bardane, l'oseille sauvage ou les cardères, appelées aussi cabaret des oiseaux.

    Et laissez-les sur pied pendant l’hiver au pied d'une haie ensoleillée.

    Aux premières chutes de neige, les chardonnerets ne devraient pas être loin!

    Un conseil de l’Institut des Sciences Naturel de Belgique

  • MARCHE A MANAIHANT / BATTICE

    Un de nos donneurs de bras vous propose cette marche qu'il organise avec son club.Ce sera sans la Joëlette car même s'il ne fait pas froid, Mille-Pattes ne sort jamais durant l'hiver.
    Si vous y aller, n'hésitez pas à aller dire bonjour à Freddy de notre part.

     

    Parcours familial  6 – 12 - 21 km
     
    DIMANCHE 26  JANVIER 2014
    De 7 à 15 heures
    Arrivée au plus tard à 17 h 00
    Salle Pierrot Maquinay 
    Manaihant n° 18 
    4651 - BATTICE
     
    MARCHE PLACEE SOUS LE PATRONAGE DE LA FEDERATION
    FRANCOPHONE BELGE DE MARCHES POPULAIRES ET DE LA F.I.S.P. (I.V.V.)